Le Royans est situé dans le Parc du Vercors, entre Grenoble et Valence. Il constitue une micro région à cheval entre le département de la Drôme et de celui de l'Isère.


Havre de nature et de paix niché entre le pied du Vercors et la rive gauche de l'Isère, le Royans propose à ses visiteurs une palette de nuances culturelles, climatiques et paysagères.


Protégé des vents par les montagnes, notamment le Vercors septentrional et occidental, le Royans jouit d'un climat bien ensoleillé, sans être sec. La principale rivière de ce territoire, la Bourne, recueille essentiellement les eaux s'écoulant du massif du Vercors. Les rivières abondent : la Vernaison, le Cholet et la Lyonne… autant de paradis des pêcheurs.


Cette abondance de ruisseaux pourrait avoir donné son nom au Royans. D’autres prétendent que ce nom proviendrait du nom d'un dieu gaulois local dénommée «Rudian», signifiant le «rouge» en gaulois. Couleur, aujourd’hui, de l’excellente équipe de rugby locale…


Entouré de forêts, le Royans a accueilli de nombreuses scieries. Il fut un fief des métiers liés à l'artisanat du bois. De ces ateliers, qui couvrirent cette vallée au début de l'ère industrielle, demeure encore aujourd'hui l'activité artisanale des cuillères du Royans.


Patrie des fameuses ravioles, spécialité culinaire locale, ce territoire a connu également sa ligne de tramway qui reliait Bourg-de-Péage à Saint-Nazaire-en-Royans au début du XXème siècle. Chef-lieu du canton, St Jean-en-Royans est né d'un prieuré fondé en l'an 1000. L’abbaye cistercienne de Léoncel, comme le monastère orthodoxe de Combe Laval témoignent d’une tradition de tolérance et de recueillement.


Carte des paysages du Royans et du VercorsSauvage et fier, le Royans incite à la randonnée, à pied, à cheval, en vélo, effort récompensé par la découverte de sites inoubliables : Combe Laval, vertigineuse route taillée au flanc de hautes falaises. Le Royans attire les touristes depuis la fin du XVIIIe siècle, tel que l'écrivain grenoblois Stendhal, en raison de ses paysages, ses combes, ses routes prestigieuses : gorges de la Bourne, Petits et Grands Goulets.


Aujourd'hui, le Musée de l'eau de Pont-en-Royans, les grottes de Choranche, l'aqueduc de Saint-Nazaire-en-Royans, la grotte de Thaïs, la grotte de la Luire et le bateau à aubes sur l'Isère et plus récemment, le Couvent des Carmes de Beauvoir-en-Royans, la Cave Noisel à Saint Jean en Royans constituent des attractions fréquentées. La région se prête aussi à l'escalade de par ses hautes falaises calcaire, ainsi qu’aux sports aériens.


A noter que le Royans est traversé par le 45ème parallèle Nord qui marque les points situés à mi-chemin entre l'équateur et le pôle Nord en termes de latitude. Un signe d’équilibre d’une petite région paisible, accueillante. En un mot, bénie des Dieux.