La noix est un fruit comestible à coque. Elle est produite par les noyers, arbres du genre (Juglans L.), de la famille des juglandacées. Ces arbres sont présents à l'origine en milieu tempéré sur le continent eurasiatique et en Afrique. Sur le plan botanique, le fruit du noyer est une drupe dont la partie charnue extérieur, le péricarpe est inconsommable. La noix comestible est en fait le noyau sec de cette drupe. Dans la noix commune l'enveloppe charnue se nomme le brou et sert en teinture. Le jeune noyer met environ dix ans avant de fructifier.

La noix se présente sous forme d'une coquille, ou coque, qui est l'endocarpe lignifié. Cette coque qui mesure de quatre à cinq centimètres de long sur trois à quatre centimètres de large, se sépare en deux et présente à son sommet un mucron (« Petite pointe dure et raide qui se trouve à l'extrémité d'un organe végétal (feuille, sépale, bractée) »1) plus ou moins accentué. Le noyau comestible encore verte est appelée « cerneau »2, elle est recouverte d'une fine membrane appelée le « mésocarpe ». La séparation membraneuse qui divise l'intérieur d'une noix s'appelle le « zeste », et chaque quartier de noix défini par ce zeste s'appelle une « cuisse ». Il est étonnant de parler d'un "endocarpe" (lignifié) à l'intérieur duquel se trouve le "mésocarpe", alors que la succession des couches du péricarpe sont, de l'extérieur vers l'intérieur : l'exocarpe, le mésocarpe puis l'endocarpe.

La noix fraîche a une teneur en eau supérieure à 20% alors que la noix sèche a une teneur en eau inférieure à 10%.

Un cultivateur de noix s'appelle un nuciculteur. Un verger de noyers s'appelle une noyeraie.