Culture de la noix dans le Royans

La culture de la noix dans la vallée de l’Isère est attestée dès le 11ème siècle. C’est à partir de la fin du 19ème siècle qu’elle devient la principale ressource agricole de la région, devant la vigne et l’élevage de vers à soie décimés par des maladies. Les caractéristiques particulières du climat et des sols y créent les conditions idéales pour la culture du noyer.

Dans une étude intitulée “La Noix de Grenoble et son Terroir”, Jean-François Dobremez juge que les facteurs suivants, propre à la vallée de l’Isère, sont idéaux pour le cycle végétatif du noyer:

  • la température moyenne annuelle de 10,5°

  •  l’altitude moyenne de 300m

  • les sols calcaires filtrants et légèrement acides

  • la pluviosité moyenne annuelle entre 800 et 1100mm


Il en est de même avec les caractéristiques propres à chaque saison de la région: Automne doux et pluvieux, hiver froid, été chaud et sec, printemps relativement pluvieux.

Nous cultivons nos noyers en respectant le cahier des charges de l’AOC/AOP Noix de Grenoble (lien vers L’AOC / AOP Noix de Grenoble). Cela concerne les méthodes de plantation, l’arrosage, la fertilisation, l’entretien, la récolte et le conditionnement.

Les noyers commencent à produire lorsqu’ils ont environ 8-10 ans. Il faut atteindre 25 ans pour que l’arbre atteigne sa pleine maturité. Au bout de 70 ans environ, le noyer doit être arraché et être remplacer par un jeune plant.

La récolteC'est à l'automne que s'effectue la récolte des noix. C'est le début d'un processus qui durera plusieurs mois.

Le ramassage se fait en grande partie grâce à une machine, la ramasseuse, qui aspire les noix tombées au sol.

Des feuilles, des brindilles, des noix brisées étant également récupérées, la seconde étape consiste à faire un tri afin que seules les noix intactes et propre à la consommation soient conservées.

Nous procédons ensuite au lavage. Certaines noix dites “fraîches” peuvent être vendues à ce moment. Avec un taux d’humidité plus élevé, elles ont une chair tendre et un goût délicat.

Les noix restantes seront séchées afin de garantir la solidité de la coque et faire baisser le taux d’humidité.

Un contrôle qualité est effectué à la fin du séchage. Le calibrage détermine ensuite celles qui seront vendues au détail (diamètre minimum 28mm) et celles qui seront cassées pour en faire de l’huile de noix (lien vers la page “Moulin à Huile) ou des cerneaux.